C’était mieux avant ?

Bonsoir à toutes et tous,

J’espère que malgré les nouvelles ambiantes, qui nous perdent un peu en conjectures, vous vous portez au mieux. Comme vous le savez probablement déjà, suite à la conférence de presse fédérale de mercredi, l’épicerie ne ferme plus les dimanches, mais les restrictions seront plus dures pour l’ensemble de la population et dureront jusqu’à la fin février.

Afin de ne pas vous laisser abattre, je vous propose ici les petits délices à l’emporter pour cette fin de semaine, aux Collines et au Col de Torrent, pour raviver les agréables et lointains souvenirs d’une bonne chère, en attendant encore un peu de pouvoir retrouver nos restaurants tant appréciés:

Les Collines – La Sage

Les suggestions de FX et Maud

  • Salade énergisante au saumon, Label rouge sauvage; entrée: 15.-
  • Skreï de Norvège sauvage; portion: 30.-
  • Mijoté de bœuf Fleur d’Hérens; portion: 30.-
  • Onglet de veau d’Hérens; portion: 20.-
  • Steak haché de bœuf Fleur d’Hérens; portion: 6.-
  • Légumes de saison cuits sous vide; portion: 5.-
  • Tartelette au citron meringuée; 9.-
  • Moelleux au chocolat, cœur au chocolat blanc; 9.-

Réservez vos plats, dans la limite de leur disponibilité, au +41762368750. Plus d’infos ici.

Le Col de Torrent – Villa

Les suggestions d’Aurélie et Laetitia

  • Soupe de lentilles aux saveurs orientales 9.-
  • Feuilleté à la viande façon friand, salade verte, graines croquantes et herbes fraîches 15.-
  • Bœuf bourguignon traditionnel 25.-
  • Blanquette de veau à l’ancienne 36.-

Réservez vos plats, dans la limite de leur disponibilité, en écrivant à coldetorrentvillaz@gmail.com. Plus d’infos ici.

Cartes postales d’antan

Et puisqu’il est question de se remémorer le beau et le bon, j’ai le plaisir de présenter de nouvelles anciennes (!) cartes postales de la vallée à l’épicerie. Il faut bien se concentrer pour reconnaître certains lieux, même si les repères des chapelles et des montagnes nous guident un peu dans cette redécouverte. L’entreprise Photo Klopfenstein a sorti des clichés des années 1930 à 1970 de ses archives et a proposé de les réimprimer. J’ai sauté sur l’occasion pour que les traces de nos villages à peine parsemés de quelques maisons réapparaissent dans les hautes neiges. Il vous faudra patienter quelques mois encore pour la série estivale…

Cette prise de vue de 1937 m’a particulièrement touchée, puisqu’elle montre le « quartier » de l’épicerie, qui n’existait pas encore au moment où cette image a été immortalisée. On y voit « Le Petit Passage », cabanon où Joseph Vuignier, instituteur, vendait fruits et légumes pendant les six mois de l’année où il n’y avait pas école. Il entretenait un jardin à La Sage et se faisait livrer les fruits et légumes plus exotiques de la plaine par Schroeter et Yerli, tels que les pêches ou les fraises, qui émerveillaient par leur délicieuse rareté. Aujourd’hui, ce sont les avocats et les bananes qui nous arrivent d’Amérique du Sud, d’un jour à l’autre, sans que nous ne soyons véritablement surpris…

Le petit pont est devenu une route cantonale depuis, et tant de choses se sont passées aux abords de ce modeste chemin.

Merci à Dédé Vuignier pour les souvenirs du parcours de son père et pour ce petit cours d’histoire qu’il me permet de partager avec vous !

Dans les informations utiles de cette fin de semaine, sachez que l’Espace Dent Blanche annonce l’ouverture des installations de ski à Chemeuille (Evolène) et au Tsaté (La Forclaz) ce samedi 16 janvier. Le bulletin des pistes est à consulter ici: www.espacedentblanche.ch.

Veuillez également respecter les alertes de Meteosuisse, qui nous appellent à la vigilance ces prochains jours, le danger d’avalanche étant de degré 3 à 4. Restez prudents et ne sortez pas des zones sécurisées !

Au chapitre des moins bonnes nouvelles, sachez également qu’une légère augmentation de prix des produits laitiers a été introduite début 2021. J’essaie au maximum de l’absorber, mais certains produits seront majorés de 5 à 10 centimes, tels que la crème et les préparations à base de brebis et de chèvre. Voilà, ça, c’était un peu mieux avant… Pour le reste, faisons en sorte que ce soit mieux après !

Prenez bien soin de vous et à très bientôt,

Votre épicière, Marlène

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :