Les Lucioles en 2023

Équinoxe de printemps 2023

Réservez par email à contact@epiceriedelasage.ch,
par téléphone au 027 283 31 07 ou en me rendant visite pendant les heures d’ouverture de l’épicerie.

Les Lucioles présentent l’Équinoxe de printemps, avec la Compagnie Heureuse, qui nous gratifie d’une lecture du « Laboureur de Bohême » dans le cadre très intimiste et pertinent de la Chapelle Saint Christophe.

Sans en dévoiler plus que les contours, je vous présente la magnifique lecture qui nous attend. La jeune épouse d’un laboureur meurt subitement. Extrêmement blessé par cette perte irréparable, l’homme demande des comptes à La Mort. Cette dernière, surprise par tant d’outrecuidance, engage la discussion. Face au désespoir du Laboureur, La Mort ne peut que lui opposer le caractère juste (car aléatoire) et implacable de sa fonction. Lorsque chaque partie arrive à bout d’arguments, elle sollicite Dieu pour les départager…

L’événement qui a déclenché l’écriture de ce texte est le décès de l’épouse de l’auteur, Johannes von Saaz, le 1er août 1400. À cette époque, Johannes von Saaz est, entre autre, secrétaire de la ville de Saaz, en Allemagne. Cette fonction l’amène à recevoir des courriers officiels venus d’Italie – notamment de Pétrarque -, dont il admire le style élégant.

Johannes von Saaz s’est donc inspiré de ce raffinement italien pour soigner son écriture et rechercher la forme la plus juste pour exprimer son propos. Ainsi, il insère avec habileté dans son Laboureur de Bohême nombre de figures de rhétorique, d’images, de traits d’humour, de coquetteries littéraires… subtilités souvent absentes des écrits en langue allemande du XVe siècle. Johannes von Saaz a donc su universaliser dans ce texte une douleur personnelle, et réaliser une œuvre d’art dans laquelle la condition humaine se trouve finement interrogée.


Solstice d’été 2023

Réservez par email à contact@epiceriedelasage.ch,
par téléphone au 027 283 31 07 ou en me rendant visite pendant les heures d’ouverture de l’épicerie.

Et la suite…

%d blogueurs aiment cette page :