* * * Les Lucioles * * *

Rendez-vous lumineux à La Sage

LES WEEK-ENDS LES PLUS PROCHES DES SOLSTICES ET DES ÉQUINOXES

L’Épicerie de La Sage célèbre des moments de partage autour des arts et des plaisirs gustatifs, quatre fois par année, en suivant le rythme naturel des lumières.

Baptisés * * * Les Lucioles * * *, ces rendez-vous s’organiseront toujours le week-end le plus proche des dates des équinoxes et des solstices.

Les dates à retenir pour 2022 sont les week-ends du 19 mars, du 18 juin, du 17 septembre et du 17 décembre.


  • Solstice d’hiver 2022: « Et pourtant, elle fond »

    « C’est du favoritisme ! C’est la deuxième fois qu’elle vient ! »

    De un, je fais ce que je veux, de deux, ce n’est pas de ma faute si elle est brillante et séduisante, cette Sylvie.

    17 décembre 2022
    Concert de Sylvie Bourban

    Samedi 17 décembre 2022 à 19h30
    Chapelle de la Saint-Trinité, 1985 La Sage
    * Chansons d’hiver et de Noël *
    Sur réservation (nombre de places limité)
    Prix du billet: 20 CHF par personne

    Sylvie Bourban, c’est cette chanteuse valaisanne qui a sillonné bien des pays, étudié de l’autre côté de la grande gouille, chanté un peu partout et ailleurs aussi. Mais avant toute chose, elle explore un vaste monde intérieur. Elle livre des créations et des interprétations profondes, gorgées à la fois de force et de fragilité. Elle est la montagne, elle est la glace: solide et vulnérable à la fois. Elle s’essaie dans ce nouvel album et ce tout nouveau concert « Et pourtant, elle fond » à la sorcellerie de Noël et de l’hiver, nous disant qu’elle n’aime pas trop ça, mais quand même… après tout, se retrouver autour d’un bon feu, avec du pop corn, c’est magique aussi. Évidemment, rien n’est aussi naïf qu’elle ne le laisse imaginer ou croire. Elle chante nos hivers, nos torpeurs de l’âme, les feux qui réenchantent. Elle est cette femme qui ose se mettre à nu, juste au bord d’une crevasse. Une artiste incroyable.

    Ce sera une joie de l’accueillir à la Chapelle de la Sainte Trinité, au cœur du village de La Sage, pour un concert pétri d’amour et d’espièglerie, avec ces mots qui nous touchent, en français, et en patois. Elle s’associe les talents du percussionniste Didier Métrailler, que vous avez peut-être déjà rencontré dans notre vallée, explorant le « chant des lieux ».

    www.sylviebourban.com

    Ce concert sera également l’occasion de fêter les trois ans de l’épicerie, trois belles années d’aventures quotidiennes. Merci à toutes et tous d’être là, sans quoi, l’épicerie n’y serait pas.

    Pour les réservations, qui sont obligatoires, vous pouvez passer me dire bonjour au magasin, pendant les heures d’ouvertures (avant ou après ces fameux horaires, je grogne), m’appeler (toujours pendant les heures d’ouvertures), m’envoyer un message (si vous avez mon numéro de portable, par exemple: là, je ronchonne moins, parce que je prends le temps de répondre au moment M où je suis de bonne humeur) ou un courrier électronique à contact@epiceriedelasage.ch. Bienvenue !


  • 8 octobre 2022, le blues de la rentrée

    L’épicière mets les voiles ! Le magasin rouvre à 8h, le samedi 8 octobre. Le soir même, pour fêter le retour aux affaires, je vous propose un concert particulier à la chapelle du village, une sorte d’infidélité au programme habituel. Mais ayant sauté allègrement le solstice en juin, exceptionnellement cet automne, je convoque l’été mauricien. C’est une immense joie de vous proposer ce moment de blues métissé, avec Yannick Nanette, Thierry Jaccard et Adrien Knecht.

    8 octobre 2022 : The Two +1

    Samedi 8 octobre 2022 à 19h30
    Chapelle de la Saint-Trinité, 1985 La Sage
    Concert de blues métissé
    Sur réservation (nombre de places limité)
    Prix du billet: 20 CHF (sur place)

    On dit que seules les montagnes ne se rencontrent pas. Ça tombe bien, car contrairement à la Suisse, l’île Maurice n’est pas connue pour ses hauteurs. Le blues, vecteur de voyages déchirés par excellence, a permis la rencontre improbable de l’helvète Thierry Jaccard et du mauricien Yannick Nanette.

    Le blues band « The Two » sillonne le monde, avec ses guitares, son humour, sa sensibilité et ses acolytes, car pour ce concert exceptionnel, ils seront trois. Adrien Knecht joindra sa contrebasse à ce set.

    Faire résonner l’île face à la montagne, le créole en réponse au dialecte, c’est un peu le défi amical que nous nous sommes lancés. Une amitié de longue date est au cœur même de ce moment de partage.

    Les réservations se font par mail à contact@epiceriedelasage.ch. Vous recevrez votre confirmation dès le 3 octobre.

    https://www.the-two.ch

    https://www.youtube.com/user/TheTwoBluesBand

    (c) S. Winter
  • Equinoxe d’automne 2022

    La troisième rencontre des * * * Lucioles * * * aura lieu le samedi 17 septembre. Nous célébrerons le flamboyant automne qui nous attend. Et au vu des prévisions météorologiques, il n’est pas impossible qu’il y ait trois flocons de neige le matin.

    Ohé ! M’entends-tu ?

    Samedi 17 septembre 2022 | 17h
    Rendez-vous sur la Colline Saint Christophe
    Gratuit

    Doris, Nathalie et Patricia forment Donnacor, un trio féminin de cor des Alpes, autour d’un répertoire de morceaux traditionnels et de pièces originales.

    « Ohé ! M’entends-tu ? » Le cor des alpes est supposément un merveilleux moyen de communication. Il est un instrument porteur de grande symbolique alpine, avant tout. À La Sage, nous entendons souvent, çà et là, une mélodie émerger d’un bout ou l’autre de la vallée. Il m’arrive d’échanger des messages avec des amies qui habitent d’autres vallées et de plaisanter sur le fait qu’il nous serait finalement plus simple de communiquer par cors des alpes interposés… Samedi, les merveilleuses musiciennes de Donnacor nous offrirons un répertoire puisé à la fois dans la musique traditionnelle et issu de créations originales.

    Nos trois artistes:

    Doris

    Lumière du crépuscule caressant les collines du Toggenburg et sonorité lointaine de cor des Alpes ont été les éléments fondateurs d’un rêve d’enfance. Doris Stierlin Deslarzes a osé le réaliser…

    Sa rencontre avec Anne-Catherine et Nathalie lui permet non seulement de faire évoluer ses connaissances musicales mais aussi de découvrir le potentiel de cet instrument en épicéa.

    Deux mots qui résonnent particulièrement chez elle : rythme et improvisation.

    Nathalie

    Etablie en Valais, titulaire d’un diplôme et d’une virtuosité de trompette, Nathalie Monory commence le cor des Alpes en 1999. Petit à petit, cet instrument prend de plus en plus de place dans sa vie musicale. Elle en explore les multiples facettes au travers d’activités diverses : enseignement, direction (Académie suisse de cor des Alpes de 2004 à 2009), composition, arrangements.

    Elle joue en solo et dans diverses formations : le duo Monory, le trio Donnacor, le groupe de Nendaz et le quatuor du même nom.

    Elle fait également partie du jury lors de concours de cor des alpes à travers la Suisse.

    Patricia

    Patricia naît et grandit dans une famille de musiciens. Elle débute le piano et la trompette, puis se trouve une passion pour le cor des alpes, aux côtés de sa maman Nathalie.

    Aujourd’hui, elle poursuit son amour pour la musique à travers ses études de trompette à la HEM de Genève mais aussi avec le cor des alpes et le trio Donnacor dont elle est la dernière addition.

    Elle est aussi membre du groupe de Nendaz.


    La montée à la Colline Saint Christophe est très facile, mais n’est malheureusement pas accessible aux personnes à mobilité réduite. La météo s’annonce fraîche et il est tout à fait possible qu’il neige quelques flocons le matin même. Equipez-vous de bons vêtements et de bonnes chaussures. À l’issue de la balade, nous partagerons un moment de convivialité à l’épicerie !

    Les réservations ne sont pas obligatoires mais sont appréciées au 027 283 31 07 pendant les heures d’ouvertures de l’épicerie ou par mail à contact@epiceriedelasage.ch.


    Je me réjouis de partager ces moments avec vous ! D’ici là, prenez soin de vous,

    Votre épicière, Marlène

  • Contes printaniers au sommet

    Bonjour tout le monde,

    Quelle belle fête de l’équinoxe nous avons passée ! Le deuxième rendez-vous des * * * Lucioles * * * a été à la hauteur de mes espérances: plein de lumière, de partages, d’amitié et de découverte.

    Merci à toutes les participantes et tous les participants qui nous ont suivies, Vanessa et moi, à travers le village de La Sage, pour ces deux balades contées. Nous sommes partis de l’épicerie pour faire la tournée des grands ducs ! Un immense merci à tous les commerçants de La Sage qui ont su nous accueillir avec autant de gentillesse et de délices, dans leurs agréables écrins.

    Notre première halte au restaurant l’Écureuil nous a permis de déguster une excellente imbrucciata corse, chez Karine et Jean-Michel. Le premier conte de Vanessa nous a emporté dans l’univers mystérieux de la vouivre, et de l’escarboucle qu’elle porte au front, qu’un certain Séraphin a rusé pour la voler…

    Notre deuxième halte s’est faite à l’Hôtel de La Sage, chez Laetitia et Joris. Autour d’un thé, nous avons découvert l’histoire du soleil, si fatigué, qu’il s’était laissé bercé par la nuit, laissant les humains et plus particulièrement les enfants, dans une perplexité inégalable.

    Après avoir appris comment le soleil s’était décidé à repointer le bout de son nez auprès des humains, à la fin d’un mois de décembre, nous avons grimpé jusqu’à la Chapelle Saint-Christophe, où, face au décor somptueux du Pigne d’Arolla, des Dents de Veisivi et de la Dent Blanche, nous avons pu découvrir la lutte sans merci des grandes majestés que sont le Soleil, le Vent et le Gel.

    Nous nous sommes ensuite aventurés par le chemin des Marenich jusqu’aux restaurant Les Collines, chez Maud & François-Xavier, où Vanessa nous a conté l’histoire de Chinguebis face au Vent du Nord. Le jus de pommes chaud aux épices concocté par Maud nous a donné l’énergie qu’il nous fallait pour arriver au conte du printemps, juste devant l’épicerie, où nous avons pu résoudre le mystère du vol l’escarboucle de la vouivre.

    Nous avons partagé un délicieux moment de clôture, autour d’une belle assiette valaisanne, de tartines de brebis de la fromagerie de Marie Quinodoz, et d’une tarte évolénarde de la boulangerie Métrailler.

    Merci au printemps qui a été généreux en lumière, pour ce passage de l’équinoxe vernal. Merci à Sylvie Bourban, qui en plus d’être une amie merveilleuse, une chanteuse extraordinaire, est une photographe et une aide très appréciée ! Merci à Juliette, qui a pris le relais à l’épicerie pour que je puisse vous accueillir comme il se doit. Et un merci tout particulier à Vanessa Métrailler, notre conteuse de l’équinoxe, et à sa charmante famille.

    Le prochain rendez-vous des * * * Lucioles * * * aura lieu le week-end du 18 juin !

    Belle semaine,

    Votre épicière, Marlène

    Balade du samedi 19 mars 2022

    Balade du 20 mars

  • Printemps, es-tu là ?

    Bonjour à toutes et tous,

    Les temps sont toujours bien troubles, mais nous avançons. Je ne suis définitivement pas la plus grande adepte du printemps en altitude, mais je me réjouis de fêter avec vous son arrivée, le week-end du 19 et du 20 mars, comme prévu. Habituellement, l’épicerie est fermée les après-midi des jours fériés, mais à titre exceptionnel, le 19 mars, jour de la Saint Joseph, elle sera ouverte toute la journée.

    Equinoxe de printemps

    Le prochain rendez-vous des * * * Lucioles * * * sera placé sous le signe des belles histoires en mouvement. Depuis toute petite, notre conteuse Vanessa aime que les mots viennent lui tenir compagnie. Ils lui permettent de mettre un peu plus de couleurs dans le quotidien. Après avoir appris comme il se doit à les dire et à les écrire, elle décide d’aider ceux qui en manquent ou qui en souffrent. Sur ce chemin, elle découvre l’art de les accueillir, de les collectionner et de les tisser; ainsi que le plaisir de vous les offrir pour qu’ils continuent à voyager.

    Il fera beau, quelle belle nouvelle ! Nous pourrons faire nos haltes à l’extérieur, comme prévu. Évidemment, équipez-vous convenablement… une veste chaude pour les pauses contées sera la bienvenue, il y a parfois un peu de courant. Et bien sûr, de bonnes chaussures. Certains chemins sont boueux ou légèrement glacés par endroits. Nous clorons notre balade par une petite dégustation devant l’épicerie, et pour ceux qui ne la connaissent pas encore, vous pourrez faire la connaissance de Juliette, qui travaille au magasin avec enthousiasme tous les lundis et parfois, en dépannage, comme ce week-end.

    La balade contée du samedi est complète, mais il reste une pour celle du dimanche. N’hésitez pas à vous manifester d’ici là, soit directement à l’épicerie, soit par téléphone, ou par email, pour ce dernier sésame !

    La vie de l’épicerie

    J’ai refait le plein de livres pour rêvasser sur nos balcons ou au coin du feu. J’ai appris avec un peu de tristesse que le livre témoin de la vie de Marie Métrailler, « La Poudre de Sourire », ne sera plus imprimé. Je ne peux donc plus le commander. En revanche, j’ai trouvé quelques petites perles illustrées, qui, je l’espère, raviront petits et grands, dont un ouvrage sur les Reines, de Jacqueline Delaunay, aux Editions La Joie de Lire.

    Et pour rappel, le dimanche 24 avril aura lieu le Match de Reines du Haut Val d’Hérens. Un événement à ne pas manquer !

    La situation européenne actuelle étant ce qu’elle est, il y aura inévitablement un impact sur les prix de certains produits courants, comme vous le savez. Je tâche d’absorber au mieux les effets de cette situation et de continuer à proposer des denrées de qualité à des prix raisonnables. Néanmoins, certains coûts demeureront incompressibles, et je n’aurai pas le choix que de m’adapter aux prix du marché, comme toutes les enseignes, petites et grandes. Je vous remercie de votre compréhension et de votre fidélité !

    A noter que les filles du restaurant du Col de Torrent à Villaz proposent actuellement un menu aux saveurs ukrainiennes (je m’en suis délectée !) au prix de 30 CHF, dont 4 CHF sont reversés à la Croix Rouge pour soutenir les victimes de la guerre.

    Fermetures printanières sur les Rocs

    L’hôtel de La Sage sera fermé du 27 mars au 7 avril.

    Le restaurant Les Collines sera fermé du 12 au 27 avril inclus. Les jours de fermeture hebdomadaire sont le mardi et le mercredi.

    Le restaurant l’Écureuil n’a pas prévu de fermeture printanière. Les jours de fermeture hebdomadaire sont le mercredi et le jeudi.

    Le restaurant du Col de Torrent à Villaz n’a pas prévu de fermeture printanière à ce jour, mais fermera du 26 juin au 13 juillet. Les jours de fermeture hebdomadaire sont le lundi et le mardi.

    Le restaurant Le Grenier à La Forclaz n’a pas prévu de fermeture printanière. Les jours de fermeture hebdomadaire sont le lundi et le mardi.

    L’épicière jouera les filles de l’air au mois de mai. L’Épicerie de La Sage sera donc fermée du 2 au 18 mai inclus.

    Belle suite de semaine,

    Votre épicière, Marlène

%d blogueurs aiment cette page :